Eclairage pour vélo

4 conseils pour être visible sur votre vélo

Avec l’hiver qui arrive, les jours raccourcissent, ce qui signifie que nous devons nous déplacer plus souvent dans l’obscurité. Les cyclistes étant considérés comme des usagers faibles, avoir un bon éclairage sur le vélo est très important. Pour vous permettre de pédaler en toute sécurité, voici 4 conseils pour rester visible lors de vos balades.

L’éclairage du vélo

Faire du vélo dans l’obscurité commence bien sûr avec un bon éclairage.

Un feu avant et un feu arrière sur le vélo sont exigés par la loi. Ils servent non seulement à bien voir, mais aussi à être vus à des distances allant jusqu’à 20 mètres.

Chaque fois que vous montez sur votre vélo, assurez-vous que vos feux fonctionnent toujours correctement. Vous pouvez toujours prévoir des petites lampes de rechange dans votre sac à dos (ou une batterie pour recharger si les phares le permettent). De cette façon, vous avez toujours une réserve si vos lumières tombent soudainement en panne.

Un feu blanc ou jaune à l’avant du vélo est obligatoire, clignotant ou non. A l’arrière, un feu rouge est obligatoire. Ceux-ci doivent être visibles à une distance de 100 mètres, de jour comme de nuit.

En plus de l’éclairage, les réflecteurs sur le vélo sont également obligatoires. De cette façon, vous vous distinguez des autres usagers de la route dans l’obscurité.

Il existe quatre types de réflecteurs :

  1. les réflecteurs blancs à l’avant
  2. les réflecteurs rouges à l’arrière
  3. les réflecteurs orange pour les pédales
  4. les réflecteurs pour les roues.

Cette dernière se reconnaît à la couleur orange entre les rayons, aux tubes réfléchissants sur vos rayons ou à une bande réfléchissante sur vos pneus extérieurs. La plupart des phares à vélo ont également des réflecteurs intégrés.

 

Vêtements et accessoires

Equipement de sécurité pour vélo

En général, il est recommandé de faire du vélo avec des vêtements clairs et colorés.

Veillez à ce qu’il y ait des bandes réfléchissantes sur les vêtements, chaussures et/ou autres accessoires de cyclisme. Afin d’augmenter votre visibilité, il est conseillé de mettre un peu fluo sur votre veste, comme par exemple des bandes réfléchissantes. De cette façon, une voiture peut vous repérer jusqu’à une distance de plus de 100 mètres.

Une alternative à cela sont les sangles réfléchissantes que vous pouvez attacher autour de vos bras et de vos jambes.

Comme les jambes sont constamment en mouvement, les éléments réfléchissants ressortent bien. Il est important de savoir que les vêtements fluorescents sont plus visibles pendant la journée alors que les éléments réfléchissants sont plus utiles dans l’obscurité.

Vêtements et accessoires de Uvex
Saviez-vous que malheureusement, peu d’adultes portent un casque ?

Cependant, un casque est indispensable sur un vélo. La tête reste protégée en cas de chute. Certains casques ont un éclairage intégré. Ce qui est intéressant, c’est que ces lumières sont plus hautes que celles de votre vélo.

Vérifiez si votre sonnette fonctionne toujours

De cette façon, vous faites comprendre aux autres usagers de la route que vous arrivez. De plus, cette partie est également obligatoire sur votre vélo.

 

Les bonnes habitudes

Avez-vous tous les équipements de sécurité décrits ci-dessus ?
Le risque d’accident est alors déjà plus faible.

Afin de rouler sans souci, il est préférable de prendre quelques bonnes habitudes : Roulez toujours à droite et gardez vos distances par rapport au trottoir ou aux voitures garées.

Dans les virages, il est préférable de rouler à l’extrême droite pour que les voitures derrière vous puissent bien vous remarquer. Modérez votre vitesse dans l’obscurité, de cette façon vous aurez assez de temps pour freiner en cas d’obstacles imprévus.

 

Rouler à vélo en groupe

Faire du vélo en groupe

En groupe, vous êtes bien plus visible !
Par conséquent, demandez à vos collègues s’ils doivent aller dans la même direction. Ne roulez pas trop près les uns des autres, cela permet de voir loin.

Gardez vos distances et utilisez les bras pour communiquer les obstacles inattendus.

Faites-vous du vélo électrique ? Il est alors conseillé de laisser les e-bikers pédaler à l’arrière. Il y a plus de changements de tempo à l’arrière et les pieds en souffrent moins. De plus, les cyclistes non-électriques donnent le rythme, ce qui peut éviter les frustrations.

En l’agglomération, deux cyclistes au maximum sont autorisés à rouler l’un à côté de l’autre. Lorsqu’il y a des véhicules derrière vous, on s’attend à ce que vous rouliez l’un derrière l’autre. Si vous êtes sur la route avec des enfants, laissez l’enfant à droite de vos vélos, entre vous et le trottoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *